ZEMM Sculptures

En guise de biographie
"L'art est une victoire de l'obsession sur l'hystérie"  
 Claude Faure
Les seules oeuvres qui, à long terme, aient jamais compté, sont souvent anonymes.  
 
Notre relation à l'oeuvre d'art est fondée sur une rencontre privilégiée, où la connaissance des détails anecdotiques concernant l'auteur n'apporte à peu près rien sauf de flatter nos tendances à l'exhibition et celles du public à une curiosié superficielle. Aussi, contentons-nous de parler du travail accompli, de l'évolution d'une démarche, et de l'authenticité, toujours recherchée et jamais atteinte.  
 
Né sur les rives de l’antique Méditerranée, carrefour millénaire où se retrouvent l'Asie, l'Afrique et l'Europe, ZEMM en a assimilé les valeurs les plus essentielles, sans rien renier des autres héritages, en particulier le sens du Sacré, inhérent aux cultures africaines et la prééminence de l'Esprit, inséparable de l'Orient.  
 
Après une fréquentation longue et intensive de nombreux ateliers (pierre, bois et bronze), ZEMM s'est tout de suite trouvé confronté à la recherche d'une relation vitale à l'oeuvre d'art dans ce qu'elle exprime notre attitude face au monde. Un tel choix, dans de telles conditions, relève tout autant d'une philosophie de la vie que de l'amour des formes et des matières, pourtant fondamental en l'occurence.

On ne s'étonnera pas alors que dans ce cas se produise une rencontre au niveau le plus profond avec les symboliques les plus universelles, à commencer par celles de la Méditerranée archaïque, dont l'art des Cyclades a produit sur ZEMM un véritable choc, aussi bien par le dépouillement des formes que par l'interrogation profonde qu'il véhicule.  
 
On sait, d'autre part, que dans toutes les traditions dites primitives la notion de TOTEM joue un rôle si essentiel que des ethnologues ont été taxés de "totemistes", pour leur tendance exagérée à expliquer les comportements par cette notion souvent mal comprise. ZEMM n'a cependant pas craint de reprendre cette tradition à son compte, tout en l'intégrant aux préoccupations les plus actuelles et même, pourquoi pas, en envisageant l'utilisation des techniques les plus sophistiquées (informatique, laser) pour ce qu'on pourrait appeler des totems technologiques".  
 
ZEMM tente ainsi de trouver une synthèse entre le sens spirituel des arts primitifs et le goût moderne de la rigueur formelle.
Matières

BOIS

VERRE

PIERRE 
La taille directe de la pierre a été finalement le meilleur vecteur pour traduire la quête du sculpteur.
Du marbre blanc de Carrare au marbre noir de Belgique en passant par la pierre de Bourgogne....
BRONZE
CERAMIQUE
Dessins
Rêves de Roc

Aigu le roc tranche  
Sa gangue d'obsidienne  
Et du chaos de criques surgissent  
Des tiges de lumière.  
 
Sous l'écran de calcite  
Un crissement secret s'esquisse.  
La lance d'un dièdre lisse  
Vise une étoile de gemme.  
 
Du cratère déchiré  
Un jet s'érige en aigrette.  
Comme le calcaire éclaté  
Le cristal sonne son cri de pygargue.  
 
Naissant, le signe brise  
La mousse rèche du désordre.  
Les dunes séquelles d'un silence  
Accèdent à l'essence du siècle.  
 
Un plissement soudain s'anime  
Clamant sa cache de craie vive.  
L'imperceptible torsion cesse  
Quand naissent les stances de l'exil.  
 
Que dit le trait strict de ces dents  
Contre leurs bases de basalte?  
La dédicace de l'aède scande  
L'exaltation des stèles de silice.
L'inextricable chevelure d'épines  
Chasse les schistes lamellés.  
Le rostre de l'écorce claque  
Dans un faisceau d'éclisses sèches.  
 
Rugueux, gris, le granite  
Rejette le pic qui le strie.  
Mais la gradine agrandit  
L'ébauche béante de l'Idole.  
 
Dans le marbre un vaisseau distille  
Son estuaire de sang bleu.  
L'amas de moires étincelle  
Dans l'antique chair à miroirs.  
 
Des fissures de quartz à musique  
Griment les blocs de porphyre.  
Les tristes statues de la gloire  
Profanent les parcs de l'Histoire.  
 
Le soleil se fige  
Dans l'éclat  
D'un éclair  
De roc.  
 
                                           Zemm  
 

Sculptures
Emergence du cristal

"Quelqu'un qui revenait  
De sculpter du silence  
Aux abords de la nuit  
M'a dit je te connais  
Tu ressembles  
A ce que j'ai fait"
 
 
Guillevic
Ce site présente les traces d’un long cheminement qui, parti de l’étude des structures naturelles, tente de faire jaillir le feu gisant au cœur des pierres. Alors que par son mutisme hiératique, le minéral semble nous rejeter violemment comme on fait d’un corps étranger et fragile, nous restons fascinés par le caractère sacré de sa présence et par le message ineffable dont il est porteur.  
 
Il semble que la pierre, en forme de cristal, surgisse vers la lumière, sous l’effet d’une tension impossible à contenir. La matière amorphe et sombre, par une métamorphose soudaine, donne naissance à des arêtes nettes et des faces brillantes par lesquelles l’ordre s’affirme au sein d’un chaos sans figure.  
 
L’ambition du sculpteur n’est autre que de dévoiler le moment précis où l’ordre EMERGE du chaos, de saisir la singularité que constitue l’espace de transition où le désordre n’est plus sans que l’ordre soit encore établi.  
 
Il s’agit d’une genesis dont l’artiste est le témoin et, quelquefois, à force de souffrance et de doute, l’humble instrument.
Contact
Vous voulez en savoir plus ? Vous pouvez me contacter par ce formulaire.
* Nom:
* Email: 
Envoyer
www.000webhost.com